Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 novembre 2009 1 23 /11 /novembre /2009 15:16

Bonjour à tous !

L'édition d'un premier roman reste, contre vents et marées, une longue attente; c'est être debout sur le quai de la gare, entendre au loin le "vroumvroum" du train et ne pas le voir arriver ! A vos côtés, une valise gonflée d'espoir, d'amitié, de challenges vous met au défi : vous devez attendre ce train...

Mais ces instants d'incertitude s'oublient et s'envolent...Ils sont chamboulés par des imprévus, des jolies rencontres, des retrouvailles surprenantes  ( ! ..); et, vous le savez vous qui me connaissez un peu, j'aime ça !

Vous avez été plusieurs à réagir à mon interview http://www.bandbsa.be/contes/interview/desguin-interview.htm  réalisée par "BoB", dans son journal "Actu". Cela m'a fait plaisir et puis, avouez-le, à vous aussi, cela a fait plaisir...Vous êtes curieux...Et, vous n'avez pas appris que des bêtises  à mon sujet...Non, non !

Le salon du livre de Tournai, le 15 novembre dernier, m'a permis de faire connaissance avec quelques autres auteurs de chez "Chloé des lys", la maison d'édition qui me fait tranquillement confiance...

Et, bien sûr, vous vous demandez quels auteurs étaient présents..

Qui ai-je rencontré ? Oh...des gens ! Et bien, beaucoup sont venus signer leur roman ou recueil de poésies : Martine Dillies-Snaet, Claude Colson, Cathy Bonte, Jacques de Paoli, Micheline Bolland et bien d'autres...

Je ne peux oublier Kate Milie qui, avec son premier roman "Belle Epoque", a tellement retenu toute mon attention que vous pouvez lire dans l'ACTU de " BOb Boutique" la critique que j'ai écrite au sujet de ce passionnant roman. Ce fut donc, un très très beau dimanche !

Toute cette mouvance littéraire s'est glissée en moi, a titillé mes neurones et m'a donné l'envie de vous offrir un p'tit cadeau ! Bientôt les fêtes !

Le voici donc...Quoi ? Le premier extrait, diable ! "Depuis l'temps qu'on en cause"!
Respirez fort et, tout doucement, pénétrez dans cette "Rue Baraka"...



......Tarek, attristé, présente au reste de la planète un visage d'apatride.....Des gens vont et viennent dans la rue où tout le monde commence à trouver sa place.....Un bus klaxonne devant un piéton imprudent, un homme pressé s'introduit dans un taxi.
Un vieil homme essoufFlé porte à bout de bras une caisse bien trop pesante pour lui. Autour d'eux, les gens se parlent, s'occupent, achètent le journal, le pain, le kilo d'oranges. Les deux hommes se heurtent. L'un parce qu'il marche la tête baissée et l'autre parce qu'une pesante et volumineuse caisse lui barre la vue. Sous le choc, la caisse tombe avec fracas. Les deux hommes, saisis, se regardent.
- Excusez-moi monsieur, dit Tarek l'air ennuyé.
- Ce n'est rien mon garçon, répond l'inconnu, j'étais concentré à cause du poids de ma charge et je n'ai rien vu venir ! C'est moi le fautif ! Tu vois, je sortais pour déposer ceci......
.......Tarek, peu enclin à apprécier les comportements empathiques des autres est pris de compassion devant ce vieil homme qu'il vient de bousculer et qui a l'air de s'excuser lui-même...

Tarek est le plus souvent indifférent aux gens qu'il croise, qu'il rencontre, mais la vie nous rend quelquefois inconstants et nous dérogeons alors sans savoir l'expliquer à nos manies et réflexes insensés de tous les jours....
.....Se décale alors une tournure inattendue. La chance s'impose-t-elle  d'elle-même au jeune insouciant ou est-ce lui qui, par une clairvoyance soudaine, l'écoute de son soleil intérieur, se dispose à briser les chaînes verrouillées par lui-même depuis toujours ?

Le vieil homme est vêtu à la façon d'un jeune adolescent. Un jeans .......

Voilà, chers amis, vous avez lu quelques phrases...
Merci de signer votre passage sur mon blog par un petit commentaire, cela me fera plaisir...
Et puis, vous repartirez vers vos occupations, en attendant comme moi, la suite des événements...
Cependant, j'aimerais que vous pensiez à ceci :

Et vous, chers amis, comment avez-vous réagi à vos rencontres d'hier, de ce matin, de tout à l'heure ?

Pour votre lecture attentive, votre commentaire sympathique, je vous dis "Merci"; et j'espère vous revoir très bientôt ....
A vous lire,
Carine-Laure Desguin

Et, je vous le demande de nouveau...chers amis, qu'avez-vous fait de vos rencontres d'hier, qu'avez-vous fait de vos rencontres de tout à l'heure ?
Le hasard, pour vous, qui est-il ? D'où vient-il ?...






Partager cet article

Repost 0
Published by Carine-Laure Desguin
commenter cet article

commentaires

Isabelle 25/02/2010 20:04


Ces 22-02 et 23-02,j'étais en formation.Sujet:"comment poser sa voix".Pour clôturer,nous devions faire un cadeau à l'animateur,au groupe sous la forme d'un texte lu.J'ai choisi un auteur
belge:TOI!J'ai donc lu l'extrait de "rue Baraka"...J'ai séduit mon auditoire ;D...Enchantée, j'ai fait la promotion de ton futur best-seller..bizzz


Carine-Laure Desguin 26/02/2010 20:32


Comment te dire MERCI !!! MERCI !!!  Voilà un livre qui n'est pas encore sorti officiellement et qui, grâce à toi, vit déjà au
milieu d'un auditoire ! Je trouce ça fantastiiiiique !! Si je connaissais ton adresse-mail...J'espère que Théo aimera !! BZ, Carine-LAure ( dis tout ça à ton papa, il sera super-content !
)


Isabelle 22/02/2010 20:22


Coucou Carine :D J'ai lu plus d'une fois le résumé de "rue Baraka" laissé chez papa...je viens de voyager un peu plus dans l'univers de Tarek avec l'extrait que tu nous dévoiles sur ton blog...Et
ça me rend encore plus impatiente.Je suis certaine que je pourrai l'emmener en vacances cet été ;D.Je t'embrasse. Au fait ... ton blog ... il est chaleureux...à ton image...bisous


Carine-Laure Desguin 24/02/2010 21:05



Merci Isabelle ! Ta balade sur ce blog me fait plaisir, vraiment ! C'est vrai que depuis l'temps qu'on en parle , de cette "RUE
BARAKA"...Théo a pris de l'âge et quand j'ai écrit ce roman, il n'aurait pas compris mais maintenant, x années plus tard, il comprendra ! Merci, Isabelle ! Ah oui, si le livre te plaît, dis-le
autour de toi ! Si pas, ne dis rien, chuuuuut ! Bisou à Théo ! Carine-Laure



Sophie Vuillemin 25/01/2010 16:10


J'ai vraiment hâte (pas autant que toi, je le sais!) de découvrir ton livre, Carine-Laure.
L'extrait est très interessant et il reprend, ainsi que tu me l'avais fait remarquer, des idées de "C'est quoi ton stage,": le rapport à l'autre: différence et indifférence. Vastes sujets...
Bravo pour ton blog.
Sophie


Carine-Laure Desguin 27/01/2010 13:49


Merci Sophie pour  ces encouragements..L'attente devient lonnnnnnnnnngue en effet pour recevoir cet exemplaire-test mais chacun
passe par ce stade...C'est le stage de la patience pour moi en ce moment ! Les rapports entre personnes âgées et personnes plus jeunes ...tout un programme ! Pour ma part, j'ai appris énormément au
contact des personnes âgées..je désirais que mon premier roman reflète en quelque sorte tout ce que j'ai appris depuis très très longtemps ! Merci et..à bientôt, Sophie !
Carine-Laure


Moca 28/12/2009 17:31


Une émotion émane de ces lignes. Deux lignes de vie se croisent et cela devient un destin.
La vie nous réserve des surprises au moment où nous nous attendons le moins.
Un texte bien ancré sur la vie "de tous les jours" et, toujours ce regard humaniste, sur le monde qui nous entoure.
Bravo Carine-Laure !


Carine-Laure Desguin 28/12/2009 19:40


" Deux lignes de vie se croisent et cela devient un destin" ! Merci, Moca ! Hé oui, on rencontre par hasard un quidam ; la rencontre
peut durer quelques secondes seulement et ta vie entière peut basculer...C'est cela, la magie...Carine-Laure Desguin


Edmée 26/12/2009 23:13


Une nouvelle petite visite, en attendant un nouvel article! Je vois que tu as travaillé tes liens!


Carine-Laure Desguin 27/12/2009 13:23


Hé oui chère Edmée, j'avance j'avance..à petits pas mais j'avance ! Merci, Edmée ! Viens quand tu
veux...Carine-Laure