Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juin 2010 2 08 /06 /juin /2010 15:11

Bonjour à tous !

 

Il est là ! Il est arrivé !

 

 

image-1-copie-1

 

De quoi je parle ? Non mais ! N'êtes pas honteux de me poser une telle question ! Depuis l'temps que vous me demandez ...

- Et quand sera - t-il dans les librairies ??

- Et pourquoi faut-il autant de temps ??

 

 

Voilà , toutes ces questions sont révolues et ne sont plus que des souvenirs ! Maintenant que "RUE BARAKA" s'élève haut et grand dans les librairies de la région ( mais seulement disponible à la maison d'édition à partir du 01 septembre ), j'attends vos commentaires !

 

En matière de commentaires, voici deux jolies notes de lecture ....

 

La première a été diffusée sur Facebook hier soir ...

Merci, madame Andrée Dupont de Beaumont ! Jamais lectrice n'aura lu et commenté aussi vite un roman !

Les amis, je vous explique car cette enseignante mériterait un titre honorifique pour la vitesse avec laquelle elle fait les choses ...

Hier matin, je la croise à Beaumont ...

- Vous ne me reconnaissez pas ???, que je lui demande, gentille ...

Elle réfléchit, ça se voit, un point d'interrogation se loge à l'emplacement du troisième oeil et moi, je doute ...Est-ce bien "Elle" ?

- Heuuu

- Pfff, nous sommes amies sur facebook...

Je lui dit ça pour la rassurer car ma casquette était vissée sur ma tête et cette beaumontoise a pris un air effrayé ...

- Ah, Carine, dit-elle soulagée !

- Le livre est en librairie...

- Ah, c'est justement là que j'allais !

Et bla bla bla bla bla ....

 

Le soir, sur Facebook, je lisais ceci...

 

Je viens de finir la lecture de ton bébé. Tu es épatante Carine. Belle histoire, envie de vivre, de changer sa façon d'aborder ses problèmes, recherche du vocabulaire adéquat, constuction des phrases...Je viens grâce à toi de passer quelques heures merveilleuses. Un grrrrrrrand merci et surtout, ne t'arrête pas.
 
Merci, madame Dupont ! C'est le genre de réactions qu'un auteur n'oublie pas ...
 
 
Le second commentaire me tient à coeur également !
D'abord parce ce qu'il est écrit par une auteure talentueuse ...En effet , de  madame Edmée de Xhavée nous connaissons son roman édité chez Chloé des lys
" Les romanichels" ...Mais ensuite, c'est surtout parce que cette lauréate de nombreux prix littéraires habite ce grand continent que l'on nomme "Amérique" ...Et donc, le mois dernier, je me souviens de ma petite main fébrile et tremblante qui a rédigé sur l'enveloppe U.S.A ! C'est pas beau ça ! Merci, Edmée de Xhavée !
 
Voici son commentaire...( à lire sur critiqueslibres.com )

 

 

Ne vous laissez pas tromper par la taille de ce livre.

 

Il n’est pas bien épais, mais il vous sera impossible d’aller trop vite pour le lire, voire même d’aller vite tout court. Car si le vocabulaire est à la fois animé et simple, la promenade dans la rue Baraka est truffée de points de vue, parsemée de bancs invitant à la réflexion. Et non, de toute façon, on n’a pas envie de se hâter.

 

Carine-Laure nous fait voir un film, tant elle est picturale dans ses descriptions. Tant il y a à voir. Le monde terne de Tarek le maussade se pare de couleurs, parfums, sons et joies se matérialisant sous sa plume. Comme d’un coup de baguette magique qui toucherait le monde avec un chant cristallin et un éclaboussement d’étincelles. Et le lecteur est emporté dans cet arc-en-ciel qui mène à … la sagesse. Le bonheur.

 

Parce que ce jour-là Tarek fait une toute petite chose inhabituelle pour lui, il accueille le changement, lui prend la main, le suit, ouvre enfin son cœur aux mille joies de la vie. Dans la maison du vieux peintre que, qui sait pourquoi – mais oui, nous savons, le destin et ses ruses… - il a aidé ce matin-là,  il sera baigné par la beauté, celle de l’Art, du savoir serein, de la bonne chère, de la confiance. Il verra irradier la jeunesse de ces vies bien remplies, effacer les rides, recouvrir la fatigue, sortir des corps marqués par les ans en bulles de pur bonheur. Il comprendra des messages familiers, cent fois entendus et cent fois repoussés d’un rire amer, d’une chiquenaude de dédain.

 

La lumière vibrera tout autour de lui, comme une aura fidèle.

 

Carine-Laure a un style léger qui vous guide là où elle veut vous emmener. Il y a des répétitions, comme si elle pointait du doigt ce détail que, peut-être, vous avez survolé. Avez-vous bien vu combien la pièce du peintre est lumineuse ? Regardez donc encore … Là, ce coin, il était sombre il y a cinq minutes, et voyez-vous ? La lumière y rit de tout son cœur, à présent. Elle fait aussi des effets de freeze : tout continue de s’animer grâce à la magie de son récit, mais pourtant une voix off vous stoppe sur place et vous pénètre.

 

Quant à la couverture … un « Mint Julep », la boisson des Etats du sud des Etats-Unis : Bourbon, menthe, sucre, eau et glaçons. Une rasade de fraîcheur sous un beau soleil.

 

 

 

Merci, Edmée ! Et merci encore car l'an passé, lors des prémices de ce blog, c'est toi qui me donna un coup de --- au --- et tout ça en direct depuis l'autre côté de l'Atlantique ...pour que ce blog prenne de l'embonpoint !

 

 

D'autres auteurs ont commenté "Rue BARAKA" et leurs textes seront bientôt déposés sur ce blog...Merci à eux !

 

 

 

Où se procurer le livre ?

 

 

Pour le moment, dans plusieurs librairies de la région de Charleroi !

- Chez "Molière" à Charleroi

- Chez Huwart à mont-sur-Marchienne

- A la librairie du centre de Montignies -le -Tilleul

- A la librairie "d'en haut" à Beaumont ...

A partir du 01 septembre, le livre sera disponible directement à la maison d'édition ( chloé.deslys@scarlet.be )

 

 

Et, bien entendu, en contactant personnellement l'auteure ...

carinelauredesguin@gmail.com

 

 

Une anecdote : lorsque la pile haute et solaire  des "RUE BARAKA" fut déposée dans le rayon des "auteurs belges " à la librairie "Molière", j'étais là...

Oui, oui, j'étais là ...par hasard !

Car, si je connaissais le jour, l'heure, elle, je l'ignorais ....

Merci à toi, hasard mon ami ....

 

 

 

Merci à tous et ...bonne lecture !

 

Carine-Laure Desguin 

 

 

 

 
 

 

 

  

Partager cet article

Repost 0
Published by Carine-Laure Desguin
commenter cet article

commentaires

jacqueline ternet 07/07/2010 16:19


Coucou ma Poulette!
M'a fallu le temps mais ça y est, j'l'ai lu! Bien à mon aise après les semaines perturbées que je viens de passer... Dans la maison du vieux peintre, je me suis assise sagement dans un coin parmi
les bonnes odeurs de cuisine et j'ai décompressé, ravie...


Carine-Laure Desguin 08/07/2010 13:38



On est bien n'est-ce pas dans cette grande maison, pleine de lumière et de joie de vivre ! Moi aussi je l'ai bien aimé ce vieux
peintre qui raconte si bien Paris ! Et vous avez bien lu son secret n'est-ce pas ? Ce secret que tout le monde devrait savoir ! Car pouvoir réaliser ses rêves , quoi de mieux sous le soleil,
chère amie de Gozée ? Amitié à votre moitié ...



Cathy 11/06/2010 18:03


Encore une fois, toutes mes félicitations, chère Carine-Laure ! Je comprends ta joie et ta fierté d'avoir vu installer ton bébé sur les étagères de la librairie, mis enfin à la portée de tous. Une
petite larmichette d'émotion peut-être ?


Carine-Laure Desguin 11/06/2010 21:29



Une larmichette ? Oui exact ! Avec insistance, j'ai pris conscience de cet instant! Tu sais, un peu comme les bouddhistes qui nous
disent de vivre pleinement l'instant présent ! J' ai perçu que je devais prendre le temps de regarder le jeune gars qui déposait la pile sur le rayon et dire " merci la vie" ...Car, être là au
bon endroit, à l'heure voulue ...Sans le faire exprès, c'est un cadeau , non ? et chez "Molière" en plus ! Un endroit que je courtise depuis des années ! MAis seule ! Aujourd'hui, je ne suis plus
seule, mes livres sont avec moi . " RUE BARAKA" se lit ...Merci, Cathy ! Mais de tous ces sentimenst, je ne t'apprends rien puisque tu écris toi aussi et que tes romans se font une place ...A
bientôt, Cathy !



Micheline et Louis 10/06/2010 11:52


Nous 'avons jamais vu Carine-Laure sans sa casquette au point que l'on se demande si elle n'est pas née avec !

Être né coiffé, signifie avoir de la chance. Dans son cas, en plus de la chance, elle a du talent...

Lisez son premier roman et vous risquez vous aussi de vous retrouver optimiste. Mais est-ce vraiment un risque ?


Carine-Laure Desguin 10/06/2010 19:55



MA grand-mère fut étonnée en effet de constater qu'un morceau de tissu se dissimulait entre mes cheveux; plus tard, on constata
cette excroissance et la médecine confirma ; ce serait un cas orphelin dans l'histoire de la médecine...Chose étrange, ma maman a toujours trouvé ça normal ! Allez comprendre ça ! A mon avis,
elle sait quelque chose ...Au sujet du roman : la sinistrose étant d'actu depuis des décennies, il fallait bien réagir une fois pour toutes ! Merci les amis !



Un petit Belge 09/06/2010 20:35


Merci pour ces gentils mots pour le Journal d'un Petit Belge. Et on peut peut-être se tutoyer, c'est plus sympa?


Carine-Laure Desguin 09/06/2010 21:06



C'est vrai que mettre en valeur toute la richesse de notre patrimoine, voilà une bien bonne chose en ces temps couverts
d'incertitude ? Pas vrai ? Et donc, en circulant sur ton blog, j'ai pris connaissance de deux ou trois choses qui au cours de ces dernières années étaient passées inaperçues dans ma p'tite tête !
Au sujet du tutoiement, j'ai toujours ressenti une hésitation, j'sais pas trop pourquoi ! Mais ça va beaucoup mieux, je guéris depuis que je "forume" chez "chloe des lys" ...Et donc, oui,
tutoyons-nous, c'est plus sympa ! Un de mes prochains articles sera consacré à ton blog ...J'arrive, attends un peu !



Un petit Belge 09/06/2010 19:48


Toutes mes félicitations et bon vent à "Rue Baraka"!


Carine-Laure Desguin 09/06/2010 20:13



Merci à vous " Petit Belge" ! Depuis que je circule sur votre blog http://journalpetitbelge.blogspot.com, je connais mieux mon pays ! Et merci à vous de vous arrêter dans ma "RUE BARAKA" ...Carine-LAure