Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mai 2011 4 05 /05 /mai /2011 21:07

Bonjour à tous !

 

Décembre 2009, les vitrines des magasins s'éclatent. Des couleurs, des sapins de toutes les grandeurs et tout ce qui les garnit...Tout le monde prépare les fêtes, cherche les cadeaux...

Moi aussi, j'achète quelques petits riens, en espérant que ça fera plaisir! pour une fois que mes désirs ressemblent à ceux des autres ...

Et puis, entre deux boutiques, mon regard s'arrête sur une affiche: un ex-drogué, ex-alcoolique, ex-détenu expose ses oeuvres à la maison de la laïcité, rue de France. Nous sommes à Charleroi, je précise. Il est onze heures trente, un mardi. J'ignore pourquoi, les bras chargés de tous mes sacs, je décide de visiter cette expo. L'envie de m'en mettre plein les yeux, de ces peintures? La curiosité ? L'envie d'autre chose? A moins que ce soit ces mots : drogué, alcoolique, détenu ..

 

C'est un gars très sympa qui m'accueille et qui me guide vers la grande salle d'expo, à l'étage. Je reconnais le gars de l'affiche, Piet Vandenhende. Souriant, rapide, poli. L'oeil malicieux, intelligent. En noir et blanc. Un gars en noir et blanc, avec des longs cheveux grisonnants. Il a un genre, ce gars-là. Il commence à me présenter ses oeuvres, des tableaux en noir et blanc. Des sculptures. Et puis, il me raconte quelques parties de sa vie. Ceci explique cela: une vie en noir et blanc, des hauts. Et un bas, un bas très très profond...

Pas facile de s'en sortir, me dit-il, souriant...Depuis le vernissage de vendredi, beaucoup de gens sont passés par ici. Ils me connaissent, ils me voient,... sur le pont !

- Le pont ?

- ben oui, le pont, je fais la manche hein moi, quand je sais, quand il fait pas trop trop froid...C'est comme ça que je peux m'acheter le matériel pour peindre...ça coûte, les couleurs, les cadres, les toiles ...

 

Il a un accent flamand, ses mots sont saccadés, hachés. Je ne comprends pas tout....

Je m'attarde sur certaines de ces oeuvres; criantes, certaines toiles sont criantes. La misère et la tristesse me font sursauter.

Je lui dis que j'aime l'écriture, que je comprends que les créateurs sont complexes...

D'autres personnes arrivent et Piet s'excuse de me laisser, il part saluer les nouveaux venus. ...

 

 

 
 
 
 
Depuis, Piet et moi sommes devenus amis ...
Son chemin s'ensoleille, il s'accroche ...
Battant, il a expose...à la maison de la laïcité de Charleroi, de Pont-à-Celle...à la Braise ( rue Zénobe Gramme ) ...
Aujourd'hui ?
Jusqu'au 25 mai, Charleroi présente le festival ART BALADE. Dans toute la ville, de nombreux commerces mettent en évidence un artiste et une ou plusieurs de ses oeuvres.
Les oeuvres de Piet sont exposées à la librairie Molière, à l'inno, à la maison du tourisme ( place Charles II ) et au love shop ( boulevard Tirou, 1 )
 
Comment voter ?
Dans les commerces cités, vous trouverez des dépliants ! Chaque commerce correspond à un chiffre ...
- Molière : 130
- Love shop : 120
- Maison du tourisme : 23
- INNo: 137
Où déposer vos dépliants ?
Dans les urnes ! Non ? Siiiii !
  - maison du tourisme ( place charles II )
  - asbl charleroi centreville ( passage de la bourse 32 )
  - alphamed  ( av jules henin 17 )
  - ING ( boulevard Tirou 53 )
Et peut-être gagnerez-vous le voyage en Crête ! Bonne chance !
  mars-2011-013.JPG avril mai 2011 001

avril mai 2011 020

 

 

 

L’éclipse…

 

Des coups de feu, couperets de la vie,

Trente secondes ont suffi, le soleil s’est noirci.

Les murs humides des prisons, la solitude de l’homme,

Des neurones explosés, tristesse et trou noir

Comme unique décorum.

Le cercle est vicieux, des cavales, des boulots,

Des escales en ronds-points, des cachots.

Une femme, entre deux angoisses,

Et puis vivre, comme un oiseau sans ailes.

Où est Dieu, il me chasse ?

Ose-t-il, de son paradis éternel,

Fuir l’homme maigre comme un chien ?

Dessiner les hiers, sculpter les lendemains,

Peindre en noir et blanc les coquilles du destin ;

Dépolluer la bête, déterrer les bonnes clés.

Ouvrir la boîte aux lettres de mes libertés,

Donner aux autres les lignes à respecter.

Dans les égouts, les drogues et les alcools.

Et lancer, dans les arbres de la vie,

Les poussières diaboliques,

Les bipolaires grouillant en nous.

Et dessiner et peindre et sculpter,

Les jours

A venir.

 

                                                

    

       Pour Piet, Carine-Laure Desguin

 

 

Ce poème qui raconte la vie de Piet est visible dans chacune des expositions de l'artiste et pour le moment, en vitrine, chez Molière ...

 

Bonne chance à tous ! Et merci de soutenir un ami !

 

     

     

Carine - LAure Desguin      

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Carine-Laure Desguin
commenter cet article

commentaires

Bleue Azur 01/10/2011 23:06


C'est certain ! ;)


Carine-Laure Desguin 02/10/2011 17:33



Piet et moi avons des projets et j'espère savoir les mener à bien tu comprends ! ...Ceci dit le week-end prochain, si tu sais,
passe par ce blog, j'ai une zolie nouvelle à annoncer. Merci à toi et à bientôt !



Bleue Azur 30/09/2011 08:25


J'aime beaucoup...


Carine-Laure Desguin 01/10/2011 21:18



Merci...ma rencontre avec Piet est une rencontre qui compte dans ma vie. Nous partageons lui et moi une amitié sincère. Grâce à
lui, un de mes textes prend son envol, c'est beau hein ça, des mots qui vivent ...



Pâques 17/05/2011 22:18


Coucou Carine-Laure!
Une belle rencontre, j'admire beaucoup les personnes qui rebondissent ,qui possèdent cette faculté de résilience, je souhaite à ton ami une belle réussite!!!
A bientôt
Marcelle


Carine-Laure Desguin 21/05/2011 17:40



Merci MArcelle! Piet est méritant, je le soutiens de tout mon coeur. Surtout que moi, je sais par où il est passé. Je l'admire
beaucoup. C'est un exemple ...



Florence 17/05/2011 17:26


Oui c'est beau, et c'est ce que je m'étais dit bien sur, c'est pour cela que j'ai pensé qu'il avait eu de la chance de rencontrer un autre artiste, comme dans la rue Baraka !
c'est ennuyeux, d'écrire directement sur le blog, car la petite fenêtre cache ce que nous nous sommes dit ! donc je te quitte !
Bisous Carine-Laure et bonne soirée !
Florence


Carine-Laure Desguin 21/05/2011 17:38



Oui, mais la joie circule dans les deux sens. Avoir rencontré ce Piet m'a ouvert les yeux sur certaines choses ...



Florence 08/05/2011 13:57


Coucou Carine-Laure !
Ta rencontre me laisse sans voix ! C'est à dire sans mots, puisque nous discutons avec nos claviers d'ordis. Tu le décris et même en photo, du nous explique qu'il peint en noir et blanc et de façon
criante la misère et la tristesse. Si je me rends bien compte de son vécu et de son caractère, je ne "vois" pas bien comment sont ses oeuvres.
S'il veut s'en sortir avec sa peinture, il faut qu'elle plaise aux gens ! Il ne suffit pas de peindre et d'exposer pour vendre, ce serait trop facile.
c'est domage que tu n'ais pas mis une ou deux photos de ses toiles !
Il t'a rencontrée, c'était son jour de chance !
Gros bisous Carine-Laure !
Ici c'est toujours pluies orageuses, grisaille et compagnie !!!
Florence qui te dit à bientôt


Carine-Laure Desguin 17/05/2011 17:10



C'est vrai mais apparemment, ses oeuvres plaisent. Je n'ai pas mis plus de photos car je ne savais pas; tu sais qu'on est limité dans overblog et
donc , je ne savais pas rajouter un seul mot en plus.


C'est vrai, c'est une chance pour lui de m'avoir rencontrée mais en fait, la chance fonctionne dans les deux sens car je considère que de l'avoir
rencontré, c'est une chance pour moi aussi. Si tu te souviens de RUE BARAKA, et de TAREK ...Tarek doit s'accrocher à ses rêves ....Je pense que ce Piet est le TArek de mon roman ....C'est pas
beau tout ça ??? Meric Flo et à bientôt !