Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 septembre 2010 6 25 /09 /septembre /2010 20:22

Bonjour à tous !

 

Un grand merci à tous les lecteurs de "RUE BARAKA" ! Vous savez que recevoir vos commentaires me fait plaisir et ne soyez pas timides, osez les poster !

Pour les carolos, le livre est toujours disponible à la librairie Molière ...

Et possibilité de commander directement à la maison d'édition Chloé des lys !   ( http://www.editionschloedeslys.be/livres.html)

Un extrait du roman ? Lisez-le ici :  http://carinelauredesguin.over-blog.com/article--rue-baraka-premier-extrait--39897419.html

 

Des commentaires ?   ICI !    http://www.critiqueslibres.com/i.php/vcrit/23346 

 

Vous le savez, la ville m'inspire tant et plus ...AUx "Oiseaux des villes I, II, III " viennent s'aligner trois autres poésies urbaines ...

 

 
Les oiseaux des villes IV
  
Vous êtes de partout
Vous êtes de nulle part
Filles déposées sur les bords des trottoirs
De la ville chaude et rouge
Des liquides qui ne sont plus
La sueur des gens de la nuit et du jour
Les ferrailles sont froides
Les fumées n'enfument plus
Au fond de nous et des autres aussi
Nous ne respirons qu'à moitié à demi
Pas du tout
  
Vous êtes de partout
Vous êtes de nulle part
Les pavés tapissés de papier
Mouillent glissent et puis chancellent
Les soleils de vos espoirs
 
Filles déposées sur les bords des trottoirs
A la lumière de vos dentelles
Vous marchez piétinez
Vous balayez du regard
Les journées les plus belles
Les bons jours
Les au-revoir.
 
LEs oiseaux des villes  V
 
Et la voiture s'arrête tu ne marcheras plus
Ce soir dans le brouillard des ombres de la rue
Tu ne le connais pas ne l'avais jamais vu
Il cherche dans ton regard tous les fruits défendus
 
Il ne veut rien savoir des rires de ton enfance
De tes cris de tes voyages de tout ce qui fut toi
Du haut des escaliers il t'imagine déjà
Il déshabille ton coeur et gifle tes silences
 
Comprendre ce que tu vis il ne le désire pas
Il veut tout simplement ce moment avec toi
Pour oublier de lui se souvenir de toi
Et laisser derrière lui sa sueur sur tes bras .
 
 
 
Les oiseaux des villes VI
 
Etoilées de rêves impossibles et de cristaux de neige
Figées dans des paradis de dérives humides
Les nuits des urbains aux sourires grèges
Filent entre les rues vides d'un nom  d'un seul incipit
 
Ceux qui ont levé les rideaux de lumière
Dorment heureux de l'être et de naître demain
Sous un autre jour oubliant les hiers
Et donnant l'offrande pour de bleus lendemains
 
Etoilées de rêves connaissez-vous les villes
De lumières étincelantes et de rires enfantins
Tombeaux de filles faciles aux regards juvéniles
Chagrines vagabondes et du creux dans les mains
 
Etoilées de rêves aimez-vous les villes
Quand les matins jaloux de ces nuits trop peuplées
De gens de rien de bohémiens de vils
Ceinturent d'espoirs humains les urbains aimantés ? 


Merci à tous ! Et laissez-moi un commentaire ! Vous savez, j'aime vous lire !  Vous pouvez me contacter directement ici : carinelauredesguin@gmail.com !
 
Carine-Laure Desguin
 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Carine-Laure Desguin
commenter cet article

commentaires

Hélène 12/12/2010 10:57


Ce texte est superbe, mais qu'est ce qu'il est triste. On se laisse entrainer facilement et certains vers nous achèvent, snif. Bravo, c'est magnifique.


Carine-Laure Desguin 12/12/2010 15:44



Tu as raison, mes poésies sont parfois tristes ...Ce qui est surprenant puisque dans la vie, je suis une fille assez joviale !
C'est aussi la raison pour laquelle désormais, je ne mets plus que deux textes à la fois ! Trop peur qu'on me réclame un paquet de kleenex !



Un petit Belge 14/10/2010 21:19


Je viens te remercier pour le gentil message de soutien que tu m'as laissé la semaine dernière sur ton blog. Philippe Desterbecq a parlé de "Rue Baraka" sur son blog. A bientôt!


Carine-Laure Desguin 18/10/2010 20:11



Oui j'ai vu le commentaire de Philippe Desterbecq à propos de "RUE BARAKA" ...J'ai hâte que "L'étoile magique" voit le jour ...A propos Vinent, tu passeras à
Tournai-La-Page ? J'ignore encore si je presterai une séance de signatures mais de toute façon, je vais voir tous mes amis ! En principe, je reste les deux jours donc si tu viens ...On se verra !
A bientôt !



Florence 12/10/2010 18:17


Cela m’ennuie Carine-Laure de ne pas, moi aussi, apporter un éloge supplémentaire à ton écrit. Mais comme je suis très franche, je ne peux te dire, que … j’aime moins ! C’est la première fois
depuis que j’ai découvert ton blog !
Je suis d’autant plus désolée, que je viens de répondre à ton commentaire si élogieux, concernant mes dernières photos !
Pour les gens qui m’indiffèrent, lorsque je n’aime pas, je ne dis rien, mais là, comme tu fais partie du petit groupe que j’aime bien … Tu ne m’en veux pas Carine-Laure ?
Je t’envoie de bons bisous, bien affectueux, pour essayer de me faire pardonner !
Bonne Soirée !
Florence


Carine-Laure Desguin 12/10/2010 18:47



Hello Florence ! Mais que non, ça ne m'ennuie pas que tu aimes moins ! J'ai presqu'envie de dire "enfin quelqu'un qui aime moins
"!! Ces poésies sont spéciles et les intégrer n'est pas si facile ...Ton avis est précieux parce qu'il est sincère ...Et cette sincérité, j'essaie aussi de la préserver quand j'écris car mon
inspiration a besoin d'authenticité ...J'écris ce que je ressens au moment où je le ressens. Tu sais Florence, tu peux aimer dix chansons de ton chanteur préféré et puis boum pataboum la série
suivante te déçoit ..A mon avis, c'est normal ! D'ailleurs, je vais les relire ces poésies ...Et puis, moi aussi, il y a certaines que j'aime moins ! A bientôt Florence ! Ne t'inquiète pas, j'ai
écrit dernièrement des poésies heuuu heuuuu différntes va-t-on dire , tu verras ...



Edmée 09/10/2010 19:36


Plus d'envolée de zoizeaux???


Carine-Laure Desguin 09/10/2010 19:40



Pffff, le prochain article sera consacré à un auteur mais pffff, suis pas si agile que toi quand il s'agit d'écrire pour mon blog
...Mais c'est mieux que l'an passé hein Edmée ! Tu fais bien de me botter les fesses de temps en temps ! Au lieu de me pavaner sur Fb, je n'ai qu'à blogger ...A bientôt !



Edmée 02/10/2010 13:18


J'avais déjà bien aimé tes p'tits oiseaux quand tu les as lâchés sur le foru, CDL, mais qu'ils sont donc touchants ... sous la verve de ta plume, Carine-Laure!


Carine-Laure Desguin 02/10/2010 20:14



Oui merci Edmée ! Et ce n'est pas fini ! Hier le treizième envol s'est écrit ! Donc, tu vois, t'a pas fini de battre de l'aile
! !