Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 janvier 2010 3 27 /01 /janvier /2010 19:49

   

      Bonjour à tous !

                                                                                                                                                                

  Plusieurs auteurs de mes amis me conseillent...et bla bla bla, et bla bla bla...Et quoi, Carine-Laure, ton blog ? Tu lui as injecté de la poudre soporifique ou quoi ? Allez, Carine-Laure, bouge-toi ! C'est ça, la convivialité !

  Fière comme un modèle de Gustave Klimt ( ! ), Kate milie
http://kate.milie.skynetblogs.be  promène avec elle son premier roman "Belle Epoque" et me demande trois fois
par semaine si l'exemplaire - test de
" Rue Baraka" repose enfin sur mon bureau...Mais non, Kate, ce tant désiré n'est même pas encore parachuté dans ma boîte aux lettres !
  Sophie Vuillemin
http://sophievuillemin.over-blog.com lance à travers la planète l'histoire de Pierre. " C'est quoi ton stage", c'est un roman écrit comme on respire ( d'après le commentaire de Kate Milie ) et, d'après les dires de Sophie, l'histoire de son Pierre et celle de mon Tarek se superpose...C'est vrai, les deux romans valorisent les rapports entre jeunes et moins jeunes mais chuuuut, je n'en dis pas plus !
  Vous savez, les auteurs entre eux, ça se taquine , ça jacasse, et ça rigole comme dans les cours de récré...
  Pour parfaire la situation, Edmée de Xhavée ( auteur des "Romanichels" dont le blog
http://edmee.de.xhavee.over-blog.com est référencé comme étant un des meilleurs blogs francophones ) me siffle :
- Hé la miss, tu dors ou quoi ? N'oublie pas ton blog ! Il faut que tout cela vive, se colore, s'invite sous les yeux de tes lecteurs !

  C'est une cabale ! Tous, ils se donnent le mot ! Le Bob aussi
http://www.bandbsa.be/contes.htm, il me presse...
Et Jean-Pierre Meyer
http://www.meyer-jean-pierre.com, et Alain Callès http://alaincalles.over-blog.com, et Marie-France Mellone http://lesmotsdemariefrance.over-blog.com...

  Et donc voilà l'article !
  L'autre jour, une de mes vieilles connaissances se fracture le scaphoïde. Le scaphoïde, vous savez, ce petit os du pied. Sur un ton humoristique ( je n'dis pas "moqueur", elle s'rait pas contente...), je lui dis :
  - On connaissait "L'astragale" d'Albertine Sarrazin. A présent, il y a "Le scaphoïde " de XXX !
  Elle et moi, nous avons bien ri. Surtout moi...

  Ce soir-là, ce nom, Albertine Sarrazin, me revient en mémoire..."L'Astragale", roman autobiographique, écriture magnifique, authentique. Dans un style littéraire prometteur, cette adolescente révoltée raconte ses années difficiles, sa jeunesse rudoyée par des incarcérations successives. Et puis l'évasion, ce haut mur duquel elle chuta et se brisa l'astragale, ce petit os du pied, voisin du scaphoïde...L'intrépide ne peut se relever et, à ce moment-là, le destin s'arrête. Il s'appelle Julien.

  Albertine sarrazin, c'est une étoile. Elle est passée comme un sirroco, pour nous ouvrir les yeux, le coeur. Et c'est elle qui saigna.
  Pourquoi emprisonner les jeunes ? Quelles sont les routes caillouteuses qui les conduisent vers des actes irréparables ? Albertine, c'est tout ça ! Mais c'est aussi l'intelligence, la révolte et un grand, un tout grand talent littéraire. Savez-vous qu'elle était née à Alger en 1937 ? Et décédée à Paris, en 1967 ? Trente ans !
 Albertine Sarrazin, un destin...
 Après avoir relu "L'astragale", j'ai écrit ce texte...

  Les bougainvillées et autres éclatantes

  Fleurs d'Alger se fanent s'étiolent en ce dix-sept

  Septembre mille neuf cent trente-sept

  Alger est belle et blanche et chaude

  Les enfants des rues de pierres et ceux

  Des pierres précieuses et creuses

  Creusent l'enfance et ignorent les mépris

  L'enfance est innocence et ignore

  Tous les lampions des haines précoces

  Des abandonnés des jours essentiels

  Il ne suffit que d'un jour féroce

  Un jour de honte et d'oubli

  D'une fille malheureuse devant cette porte

  Toute seule avec ses pensées d'amour

  des cris un panier de bébé autour

 

   Des semaines à se demander lever

   la tête vers le ciel d'Alger si blanche

   Vers ce ciel si bleu et démoralisé

   Pourtant à pleurer il se venge

   Une petite étoile brillante

   N'éclatera plus sur les bras nus

   De la jeune fille si jeune si imprudente

   Si seule au coeur brisé déçu

   Toutes ces angoisses ces déserts

   Dans les plis de son coeur de cierge

   L'enfant qu'elle n'entendra plus

   Qui est-elle et d'où vient-elle
   Cette jeune fille ne sourira plus
   Exilée de la vie sans lumière ni chandelle
   Angelot fragile dans les anges déchus
   Elle peine de laisser là dans des bras inconnus
   Ce petit enfant cet oisillon sans ailes
   Au regard pétillant à la vie dévêtue
   Est-elle fée est-elle magicienne
   Est-elle passante gueuse ou mendiante
   Estampillée d'une passion bohémienne
   Agenouillée et bientôt trébuchante
   Elle hésite elle marche quelques pas
   Puis se confond dans les hibiscus
   A Alger le moindre faux pas
   Sonne le glas sans attendre l'angélus
   Jamais dans la vie ne pardonnera
    D'avoir oublié une princesse
    D'avoir renoncé aux caresses
   Que d'autres ne donneront pas

    Du père de l'enfant nous ne savons rien
    Est-il roi prince ou artisan
    Fils de tout ou fils de rien
    Est-il militaire prêtre ou médecin
    Usurier algérien ou français mécréant
    
    C'est aujourd'hui le jour béni
    Ou maudit de la Sainte- Albertine
    Ils te nommèrent donc ainsi
    De nom Damien de prénom Albertine
    
     A peine venue aux gens
    Déjà des fleuves de larmes
     Inhument lignées de parents
     Et noient les mélodrames

     Enfant du soleil enfant d'Algérie
     Aux yeux de velours d'arrogance et de force
     Ton corps est subtil tes élans sont précoces
     Des étoiles sont en toi et tu aimes la vie

      Derrière les murs tout blancs 
      De l'assistance publique
      Tu t'éveilles et pendant deux ans
      Inoffensive les cadeaux de la république
      T'ouvrent vides et merveilles

      A qui donneras-tu ton premier sourire
      Un visage un lit un drap des fleurs
      Petite fille du soleil et peut-être du désir
      Ta vie est ici ta naissance est ailleurs

       Combien sont venus regarder tes papiers
       Questionner observer et puis réfléchir
       L'affaire est sérieuse et n'est pas garantie
       Difficile d'aimer un enfant adopté

    Albertine Sarrazin, je ne sais pas si j'écrirai la suite de ton histoire ...Tu sais bien que j'attends des nouvelles de mon premier roman ! Tu dois me comprendre ! Tu sais ce que j'aurais aimé ? Et bien, j'aurais aimé, si tu avais vécu, j'aurais aimé aller prendre un verre avec toi. 
A Paris... 

    Ah oui, j'oubliais..Dis, si tu me lis, toi dont le petit scaphoïde s'est cassé, merci à toi, XXX !
    
     Merci de signer votre passage par un commentaire! J'adore ça, vos commentaires, ça me fait avancer ...
       
      A bientôt,
                       Carine-Laure Desguin
  
    
  


Partager cet article

Repost 0
Published by Carine-Laure Desguin
commenter cet article

commentaires

Abdeslem SBIBI 05/03/2010 22:17


Oui, chère amie Carine-Laure,
Je viens de lire votre article au sujet d'Albertine Sarrazin, j’ai bien aimé, et c’est très touchant au cœur.
Votre présentation du sujet est vraiment remarquable.
Les mots passe directement au cœur, et vous avez le talent de laisser parler son cœur. J’entend déjà son battement, son attachement à tout ce qui est humain et humanisme. Je sens les idées entrains
de jaillir de votre esprit…Ô, merveille..!
Votre poésie m’inspire…

Merci pour tout ce que vous faites. Et merci pour Arts et Lettres, ce beau réseau qui m’a permit de vous connaître…Vous l’être de lumière sensible à la vrai vie, à l’Humain. Merci encore.

Et voici quelques extraits de votre recueil de poésie, ils m’ont vraiment touchés. Bien sur parmi d’autres.

"Les enfants des rues de pierres et ceux
Des pierres précieuses et creuses
Creusent l'enfance et ignorent les mépris"

"A peine venue aux gens
Déjà des fleuves de larmes
Inhument lignées de parents
Et noient les mélodrames"


Amitiés,
Et bonne continuation dans vos projets, et aussi à nous faire rêver !

Abdeslem SBIBI
Ecrivain Poète Inventeur
Maroc

Le 05-03-2010


Carine-Laure Desguin 06/03/2010 19:35


Merci à vous, Abdeslem Sbibi ! C'est mon intuition qui me guide et qui mène mes lectures...Albertine Sarrazin a vécu un destin à la
fois beau et tragique; son parcours m'interpelle et une question subsistera toujours en moi : qu'aurait-elle écrit aujourd'hui ?
Carine-LAure Desguin


Edmée 23/02/2010 23:51


Tap-tap-tap, je tape du pied d'impatience, j'ai presque fait un trou dans le tapis!


Carine-Laure Desguin 24/02/2010 20:59


Un trou dans le tapis ! Suis comme toi, impatiente ! Mes premiers exemplaires arriveront bientôt, je suppose ! Puis attendre le
référencement ...Cette attente m'effraie quelquefois car ...mais non non, nous avons été filté par un comité de lecture sérieux ! Je me souviens de la critique et c'est je pense la première fois
que je la dévoile..Un scoop Edmée, un scoop !
" Livre initiaque qui remet les idées en place; convient aussi pour la jeunesse "
Donc, fais passer le mot : si quelqu'un désire que ses idées se remettent dans le bon compartiment, il doit lire RUE BARAKA! Lisez RUE BARAKA....et votre vie changera !!! Merci Edmée ! Carine-Laure


DF 19/02/2010 16:40


Arrivé ici par hasard, je vous fais un petit coucou - en réponse à votre invitation à signer le passage.
Bonne continuation dans l'écriture!


Carine-Laure Desguin 19/02/2010 19:37



Merci à vous , DF ! Deux initiales, c'est un peu mystérieux tout ça ! Moi aussi, j'irais bien balader sur votre blog...si je
savais quel train je dois prendre...Merci ! Carine-LAure



Romano 19/02/2010 15:33


Hello Carine-Laure,

Cela se précise, je lis que ton roman arrive bientôt, et c'est une très bonne nouvelle ! Je viendrai donc surveiller tes prochaines mises à jour, pour me tenir au courant de sa publication.

Excellentes continuation à toi !

A très bientôt !


Carine-Laure Desguin 19/02/2010 19:40


Merci slameur des coeurs ! Oui oui, "RUE BARAKA " termine ses chantiers ! J'attends ma première livraison et puis hop ! En
librairie...! LA promo, c'est du boulot mais le coeur est à l'ouvrage ! Si tu veux voir ma cover, elle est déposée sur ACTU de notre BOB chéri http://www.bandbsa.be/contes.htm   ! Merci à toi Romano, t'es un gars sympa, avec en plus une excellente mémoire ! carine-LAure


Meyer jean-Pierre 12/02/2010 12:25


Ben tu vois quand tu veux.!!! quelques petits sauts chez toi et toujours les mots endormis et puis hop une nouvelle visite surprise et là ...une explosion de bonheur... si chaque fois il faut que
tu aies une copine qui se casse quelque chose!!
Belle journée à toi.


Carine-Laure Desguin 19/02/2010 19:44


Oui Jean-Pierre et ceci est la stricte vérité ! La fracture d'une copine et moi...qu'est-ce que je trouve à faire ? De la
littérature ! Pour le prochain article, je ne pousserai personne vers la fracture car mon premier roman "RUE BARAKA" sortira bientôt ! J'attends ma première livraison mais en attendant, la cover
est visible sur ACTU de notre BOB http://www.bandbsa.be/contes.htm ! Merci Jean-Pierre et...à bientôt ! Carine-LAure