Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mars 2011 5 25 /03 /mars /2011 18:14

 Bonjour à tous !

 

 

 Novembre, décembre, deux mois propices à l'écriture...Et donc, pas mal de textes me sont sortis de la tête ! Du n'importe quoi, me demanderez-vous ? Non, pas vraiment ! Des textes écrits pour des concours...Le thème de celui-ci m'inspirait : Thé ou café ? Concours organisé par le ville d'Antibes. Les résultats viennent d'être proclamés ...Chers amis, vous le devinez au ton de ma voix, n'est-ce pas ! Aucun enthousiasme, de couleurs dans les yeux, de pétillements dans les exclamations ! Rien de tout cela, je n'irai pas à Antibes ....Mon texte n'a pas été sélectionné, hélas ....

 

Et vous, aimerez-vous l'histoire de Jéromine et de Marie-Galantine ?

 

              

   A chacun ses manies.. …

 

 

 

Son quartier, ce sont les rues chaudes et grouillantes de monde de la ville basse, des rues enfumées par des herbes interdites, des rues colorées de néons et de patchworks urbains …C’est là que, chaque soir, samedis, dimanches et jours fériés, son joli minois de poupée trop maquillée sourit aux hommes de passage. Ah, les hommes ! C’est qu’elle les connaît, ces oiseaux aux longues ailes, aux becs courts ; ces oiseaux dont le ramage n’égale pas souvent le plumage ! Depuis les années qu’elle s’épanche dans ce coin cadenassé, des hommes, Marie-Galantine, elle sait les secrets, les manies, les tics ! Elle sait d’eux ce qu’ignorent leurs femmes, leurs mères, leurs sœurs !

Alors, quand certains soirs, le client se raréfie, Marie-galantine et Jéromine, elles s’assoient dans le nouveau zinc, celui qui vient d’élancer ses fantasmes commerciaux tout près d’ici, à cent mètres du Juste Milieu, nom très élégant de l’hôtel qui loue ses chambres à l’heure …

Les deux belles commandent un Picon-bière et se racontent les péripéties des jours précédents : faut dire que vu la diversité de leur clientèle, les aventures se bousculent devant les descentes de lits …

Ce soir, le vent est doux, parfumé, et le garçon de café, avec ses cheveux gominés à la façon de ceux  des sbires d’Al Capone et un sourire appuyant toutes les audaces, ouvre de jolies perspectives dans les yeux de ces deux amoureuses du sexe …

Dans ces rues riches des commerces de l’amour, on ne pense qu’à ça…

Parfois, Marie-Galantine et Jéromine se partagent les mêmes clients, des habitués, en somme ; des réguliers, des types qui leur assurent un revenu garanti, un peu comme si elles avaient souscrit une assurance !

- Picon-bière ou bière-Picon, les filles ? Demande le jeunot ?

- Non merci, Clooney, on termine le premier, ça se déguste un Picon-bière, ça ne s’étrangle pas comme on étrangle …ce que j’pense, lance Marie-Galantine, jamais avare des mots concernant la chose, forcément.

- Dis, Jéromine, y’a longtemps que t’as plus vu le p’tit Jeoffrey ?

- Tu parles ! Pauv’gosse ! Le p’tit Jeoffrey ! Sa première fois, c’était avec moi ! C’était il y a un an et j’ai l’impression que c’était ce matin ! Tu parles d’une initiation ! Un travail de démineur, j’ai jamais bossé aussi dur ! C’est tout juste si j’ai pas dû lui dire d’abandonner son ours en peluche pendant qu’il m’effeuillait !

- C’est une bonne action que t’as fait là ma vieille ! En voilà un qui démarre dans la vie sur des chapeaux de roue ! Quand il a débarqué chez moi, il savait tout, ce pauv’Jeoffrey ! A présent, c’est un habitué de notre salon !

- Tout comme son père !   T’as pas une sèche pour moi, Marie-Gal ? Merci, t’es chou !

Et de ce grand type noir, tu te souviens, il se faisait appeler John Caffey, je sais plus trop pourquoi d’ailleurs ! Tu te souviens, il se pointait avec une p’tite souris blanche !

- Ah oui ! ben c’est par rapport à un film qu’il se faisait appeler Caffey, un film stressant à crever et le grand noir qui s’appelait Caffey se baladait dans la tôle avec une petite souris blanche …La ligne verte que c’était le film, c’est ça, je me souviens …Quelle merde, j’te dis pas ! Venir au bordel avec cette petite boule de poils ! C’est qu’elle courrait partout, cette petite andouille ! Tu vois un bordel avec un attrape-souris dans chaque coin ! Du jamais vu hein ça !

 

- Picon-bière ou bière-Picon, les filles ? on a bien le rigolant ce soir…

- Oui Clooney, deux Picon-bière ! Et rapido hein, on sèche nous, quand on s’marre !

 

- Pfff, je me souviens de ce grand noir, un air lugubre et un grand sourire tout triste…Comme le gars du film, d’ailleurs …

 

- Pfff, on en a eu des types bizarres hein, Jéromine ! Et le gars qui s’amenait avec son bouquin, non mais ! T’aurais vu ma tête la première fois qu’il m’a demandé de lui lire de la page 18 à la page 32 de je-ne-sais –plus-quoi, pas moyen de retenir un titre pareil, un machin en anglais, on aurait dit du cow-boy !

- ben oui, ils ont tous leurs manies mais moi ce gars-là, celui au bouquin, je l’ai jamais vu !

- Il croit que tu sais pas lire, voilà tout !

- Pffff, merci hein, c’est pas le but premier dans nos catégories, de s’asseoir à califourchon sur un type et de lui lire du chèque – pire

 

- Sandwich jambon ou sandwich fromage, les filles ?

- Pas ce soir, Clooney ! Dis, mon chou, faudra penser à coller des décos sur tes murs, ça fait trop tristounet tout ça ! Tes murs te ressemblent pas ! T’as de l’humour, si j’me souviens bien …Tu sais tu pourrais mettre des trucs avec des couleurs, même des machins qu’on vend aux puces !

D’un air béat, Clooney sourit aux deux dévergondées et regarde les murs en levant les mains en l’air, ce qui voulait dire chaque- chose- en- son- temps, les -filles, ça- viendra –mais- patience !

-T’as pas envie toi, de descendre quelques jours à Marseille, Marie-Gal ?

- Ben quoi, on n’est pas bien l’été, ici, sous le soleil du nord ? On se marre, non ? D’accord, on parle souvent du boulot, mais on s’marre hein ?

- Oui, on s’marre ….Mais c’est toujours comme tu dis, turbin…

- Ouais, tout nous l’rappelle..

Alors, dans un seul élan, les deux filles font le geste de se gominer les cheveux et elles murmurent entre elles thé ou café , thé ou café, thé ou café

Elles éclatent de rire, en n’osant pas regarder Clooney …

Et Marie-Galantine lâche à Jéromine :

- Y’a pas qu’nous hein que le turbin assomme ! A chacun ses manies …..

 

                 

                                -------------------

 

 

 
!!!!   " RUE BARAKA" est disponible directement chez mon éditeur Chloe des lys...  http://leursecritscdl.skynetblogs.be/archive/2010/09/22/rue-baraka.html

( attention fermeture durant les vacances scolaires )  !!!!

 

 

       Et aussi ICI :    http://carinelauredesguin.over-blog.com/ext/http://www.conjugaisonsdarts.fr/ 

 

Ne partez pas comme ça ! Laissez un commentaire....Là, en bas...

Merci !

 

Carinelauredesguin@gmail.com

 

                   

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Carine-Laure Desguin
commenter cet article

commentaires

Florence 01/05/2011 17:50


En ce 1er mai, comme porte-bonheur, bisous au muguet nantais !!!
Florence


Carine-Laure Desguin 06/05/2011 05:26



Merci, Flo ! A vec un peu de retard, mais tu comprends ...BZ !



Nadine Groenecke 26/04/2011 18:26


Un style bien à toi et le don de donner vie à des personnages toujours hauts en couleur et extrêmement attachants. J'adore !


Carine-Laure Desguin 26/04/2011 20:17



Ah, merci Nadine ! J'attends avec impatience la suite des évènements en matière de concours ...GAgné ou perdu, un texte alimente le blog ! C'est que ça bouffe, un machin pareil ! Suis paresseuse
pour le moment ! J'écris beaucoup ...pffffff! Merci de ton passage et à bientôt !



ESPERANCE 25/04/2011 11:59


merci je découvre ton blog bonne fin de week end pascal bises


Carine-Laure Desguin 26/04/2011 20:16



Merci à toi et à bientôt !



Florence 24/04/2011 18:20


Gros bisous pour ce dimanche de Pâques Carine-Laure !
Bonne écriture !!!!
Florence


Carine-Laure Desguin 26/04/2011 20:15



merci à toi, généreuse Flo ! A Charleroi, nous sommes gâtés aussi ! Pour une fois ! Un très beau soleil nous a accompagné durant plusieurs
jours ! Comme j'aime ça !



écureuil bleu 23/04/2011 20:23


Bonsoir Carine-Laure. Je te souhaite de passer de bonnes fêtes de Päques ! Amitiés


Carine-Laure Desguin 26/04/2011 20:13



Merci écuruil bleu ! Je voudrais participer à ton concours de poésies mais je suis super overbookée ! merci de ton passage ! Tu
vois, je ne suis pas très très active sur mon blog ...