Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 janvier 2011 7 09 /01 /janvier /2011 17:25

Bonjour à tous ! L'année commence, je vous la souhaite belle et remplie de journées souriantes ...

 

Ce matin, une petite joie s'est pointée, un deuxième prix !

Le cercle littéraire montois Clair de luth, pour le numéro 69 de sa revue Aura,  demandait un texte érotique ...

 

Le texte Sans jamais rien se dire a obtenu le second prix ...

 

Ecrire l'amour....

 

Mille mercis aux membres du jury de  clair de luth   !

 

Avant de publier ce texte léger et sensuel, je désirais attendre le 14 février ...Mais le voilà quand même ...N'attendons pas les choses, cueillons-les !

 

Aux hommes que j'ai aimés, je dis merci ! Grâce à vous, je ris, j'avance. Et j'écris ! Chacun à votre manière, vous m'avez appris quelque chose : à profiter du jour qui vient, à oublier les regrets, les remords ...Vous m'avez appris à aimer l'amour et l'amitié. Vous m'avez appris l'intensité des minutes...

Vous êtes des marrants, vous autres les hommes...

Et tous vous le méritez, ce texte !

 

 

 

Sans jamais rien se dire …

 

Un rendez-vous quotidien, même endroit, même heure : raison profes- sionnelle. Elle, l’infirmière ; moi, le patient impatient, l’hidalgo béat, celui qui rêve du printemps depuis qu’elle traverse la maison en ondulant le corps, ne se doutant peut-être pas qu’elle laisse derrière elle l’espoir de tous les possibles …Ses gestes : réfléchis, mesurés ; et humains. Des gestes d’amour. Le troisième jour, son regard croise le mien. Et, à notre insu, comme dans un tourbillon inconscient et incontrôlable, nous nous noyons. Dans un  océan de rien, un océan de tout, je ne sais pas, je ne sais plus, les mots n’existent pas. Le quatrième jour, j’attends, je trépigne. Dix minutes de retard : mille ans ! Elle ne viendra pas, je ne la reverrai plus. Elle me trouve idiot. Un vieux fou. Et puis j’entends les graviers blancs qui éclatent, sa voiture freine. Mon cœur s’emballe, oserai-je ou pas ? Hier, au-delà de son regard moqueur, il me semblait qu’une lueur de désir s’allumait…Pour elle, je ne suis qu’un homme parmi d’autres,  parmi tous les autres …Oserai-je ou pas ? C’est une belle fille, grande, élégante, provocante…Elle me rappelle Cindy, ma première secrétaire …Oserai-je ou pas ?

- Bonjour monsieur, lance-t-elle, souriante et l’air faussement détaché… …

Derrière elle, je referme la porte et je retiens mon souffle, mes mains transpirent. Par chance, son bracelet s’accroche au bouton chromé de sa minijupe en jeans et la belle se démène pour se libérer de ces chaînes. Nous rions. Je me rapproche d’elle. Nous nous touchons. Et j’ose. J’ose ! Entre mes vieilles mains de macho, je prends son joli visage aux lèvres boudeuses. Ses yeux se ferment, elle rougit un peu. Son corps s’offre. Et je l’embrasse comme je n’avais plus embrassé une femme depuis très très longtemps. Elle s’abandonne, laisse tomber sa trousse et enroule ses bras autour de mon cou. Ses mains caressent mes cheveux gris. Nos lunettes se cognent et nous sourions…Nos lèvres se cherchent, se sentent, se reconnaissent. Mes doigts se perdent sous son tee-shirt blanc et je sens la douceur de sa peau…Je respire ses cheveux, son cou, sa jeunesse… Ses mains sensuelles viennent effleurer mon grand corps. Je revis, je me sens bien.  Je voudrais rester tout contre elle, respirer sa peau le reste  de ma vie, tout le reste de ma vie…Juste comme ça, sans jamais rien se dire...

 

 

Carine-Laure Desguin

 

Merci de signer votre passage par un p'tit commentaire !

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Carine-Laure Desguin
commenter cet article

commentaires

écureuil bleu 11/03/2011 20:41


J'adore ton texte, sensuel et léger. On s'y croirait ! Bonne soirée à toi !


Carine-Laure Desguin 16/03/2011 20:15



Merci, écureuil bleu, l'amour nous susurre de jolies phrases...ça fait du bien, à lire, à écrire ...



Bernadette Tevel 22/01/2011 09:51


superbe texte, tu le méritais, ce prix. Il me semble que tu deviens de plus en plus productive... C'est très bien, continue et donne-nous du bonheur.


Carine-Laure Desguin 24/01/2011 14:28



Merci chère Bernadette ...En effet, petit fin nez, ces dernières semaines, j'ai gratté la feuille ...Des vents qui passent comme
ça et qui éparpillent mes mots, alors je les remets en place ...



Anne Renault 17/01/2011 22:33


Douceur et sensualité. Emouvant et érotique. L'amour est partout, et pas toujours là où on l'attend...
Félicitations


Carine-Laure Desguin 19/01/2011 14:15



Merci de ce passage sur mon blog et bienvenue chez Chloé des lys ! C'est vrai, l'amour nous surprend...MAis qu'il est doux de se
faire surprendre de cette façon-là ! Merci et à bientôt !



violette 16/01/2011 23:03


il est en effet des moments pour lesquels il n'y a rien besoin de dire...et tu viens de nous en faire vivre un bien joli...


Carine-Laure Desguin 17/01/2011 16:12



Ah merci chère Violette ...Un silence est si dense, parfois ! Celui-ci le fut, c'est certain:D


Merci pour ton passage ! A bientôt !



Emilie Decamp 16/01/2011 13:45


Personnellement, vu le nombre de concours que je compte faire, j'espère bien. Qui sait, sur un malentendu... ;D

Quant à toi, vu ta plume, ça ne fait aucun doute.


Carine-Laure Desguin 17/01/2011 16:15



Et bien je te souhaite quelques lauriers ma chérie ! C'est vrai que pour se situer dans les premiers, peu de choses suffisent
parfois ! Continuons de nous accrocher Emilie et qui sait, on ramènera encore un laurier ou l'autre à la maison:D


Bonne chance à toi ! A bientôt !