Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 avril 2015 6 04 /04 /avril /2015 16:17
CHATEAU BILQUIN DE CARTIER: EXPO SURREALISMECHATEAU BILQUIN DE CARTIER: EXPO SURREALISMECHATEAU BILQUIN DE CARTIER: EXPO SURREALISME

 

— Tête de linotte, Carine-Laure, tu as oublié dans l’interview pour Télésambre de signaler que l’expo était visible tout le mois d’avril, pendant les heures d’ouverture de la bibliothèque. Voilà, on se presse, on se presse et on oublie…

— Hum, hum, oui c’est exact. Mais ton site est tellement précis, Serge, que nos futurs visiteurs seront très bien avertis…

http://www.bourgeon.be/bourgeon.be/BIENVENUE.html

— L’art de la pirouette lorsqu’on est prise en défaut, c’est bien toi, ça.

— Hum. J’ai oublié de te dire que j’ai reçu des mails de félicitation.

— Ah, c’est super ça, mais encore ?

— Oh, des amis qui sont passés vendredi soir, au vernissage. Ta présentation était fort bien, ni trop ni trop peu, un bon dosage. Ajouter que cette expo était le prolongement de l’expo du mois dernier était une bonne idée.

 

— Un bon point pour moi, c’est déjà ça. Car entre les deux vedettes du jour, la dessinatrice Nina Vanhaverbeke et l’auteure Carine-Laure Desguin…

— Ne te moque pas. Notre interview croisée entre Nina et moi, les visiteurs l’ont appréciée aussi. La technique artistique de Nina est peu connue, il était intéressant de la connaître.

— Oui, c’est vrai. Et ton explication à propos de l’écriture de tes textes inspirés par les dessins, bien, bien, Carine-Laure.

— Le mot surréalisme est souvent galvaudé de nos jours et de temps en temps, il est bon de remettre les pendules à l’heure. Je ne voudrais pas qu’André Breton et toute sa bande ressuscitent et viennent me secouer.

— Diable non, que deviendraient tes phrases si ton cerveau était en vibration permanente…

— Ouais. Ceci dit, je suis vraiment contente de mon wap. Un monsieur assis tout au fond de la salle m’a dit qu’il avait tout entendu lors de la lecture de mon texte. Et j’ajoute que ce monsieur n’apprécie pas tellement le mouvement surréaliste.

— Ton wap t’accompagnera donc lors de toutes tes prestations littéraires !

— Et comment ! Passons aux choses sérieuses…

— Oui ! Assez bien de visiteurs pour ce vernissage, des regards intéressés par les dessins de Nina et j’ai vu aussi plusieurs personnes les yeux rivés sur tes textes…

— Oui Serge, je pense à Thierry Haumont qui m’a proposé les textes pour la revue Le Spantole, la revue des Artistes de Thudinie.

— Ça c’est parfait, tu as donc reçu en direct l’avis du rédacteur en chef de la revue. Bien ! Mais encore, Carine-Laure ?

— Oh, je remercie tous les amis qui sont passés vendredi soir par le château Bilquin de Cartier….Merci à Marie-Claire Georges, Jean-Marie Polon, Xavier Desgain, Dino Nelly, Eric Allard, Salvatore Gucciardo, Michel et Christine Eggermont, Livia, Rose-Marie, Pierre, Malou et Rapha, Sabine et Cyril, et tous les autres …

— Des gens sympas, intéressés, très bien. Et ta lecture, Carine-Laure, tu nous la refais, allez, branche ton wap et lis…

les dés les jeux sur l’esplanade de la vie

 

les      dés       les       jeux       sur       l’esplanade       de       la       vie

murmurent        aux       échos       de       l’évolution       l’ère

nouvelle       d’un       grand       carnaval       un    coup       de       fusil

et       des       volumes       de       poils       longs       photos       de       chimères

                                                                                           c’est l’improbable le chaos la houle ciselez ces créatures

c’est un théâtre souffle l’enfant aux doigts d’or ces créatures

sont tissus raccommodés des marionnettes ces créatures

de mes doigts d’or sont des fils suspendus au temps

 

les       dés       les       jeux       sur       l’esplanade       de       la       vie

illusions       des       soleils       au-delà       des       tempêtes

quand       l’instant       s’émerveille       d’un       jour       et       d’une       nuit

et       réinvente       les corps       les       sexes       et       les       bêtes

 

c’est un théâtre souffle l’enfant aux doigts d’or

c’est un théâtre souffle l’enfant aux doigts d’or

 

— Carine-Laure, d’autres projets ?

— Tu te moques de moi, Serge ? Actu, je prépare l’enregistrement de mon slam, la pub pour la lecture vivante de ma pièce de théâtre Rue Baraka, la mise en page de deux livres, la promotion du livre qui vient juste de montrer son nez…Et tu oses me demander si j’ai des projets ?

 

Pour les nouveaux lecteurs, voici press book et palmarès: 

Rue Baraka en vente ici: 

http://www.editionschloedeslys.be/recherche?orderby=position&orderway=desc&search_query=rue%20baraka&submit_search=

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Carine-Laure Desguin
commenter cet article

commentaires

Carine-Laure Desguin 29/04/2015 07:38

Ah mais je travaille une semaine sur deux et donc lors de ma semaine de repos, je carbure ...Et puis la passion renverse les montagnes!

écureuil bleu 28/04/2015 20:02

Et tu continues à travailler ? Comment fais tu pour réaliser toutes ces activités culturelles ? Bisous